Teddy énervé par la neige

20150130_09333520150124_09134620150124_091354

Vous me connaissez déjà, je me nomme TEDDY. Je sais me faire comprendre. J’ai retourné mon panier pour montrer que j’avais besoin d’exercice. Je voyais la neige tombée et j’adore cela.

Après un footing de 3 tours à fond la caisse, j’ai joué un bon quart d’heure au foot. Je suis le Zizouteddy du ballon rond.

Vous pouvez ici contempler ma forme physique. A bientôt les amis……

20150124_09170720150124_09171220150124_09163420150124_09171720150124_09172220150124_091658

Publicités

OFFENSIVE DU FROID EN CE 30 JANVIER 2015

20150130_095310 20150130_095259 20150130_092156 20150130_094234 20150130_094248 20150130_094241 20150130_094402 20150130_095333 20150130_095457 20150130_111316 20150130_095441 20150130_095446 20150130_111303 20150130_094427

Voila le paysage de Beugnies après une heure et demie de neige intense ce vendredi 30 janvier. les photos ont été prise chez les parents et au centre du village

Ca me rappelle lorsque la famille est venue s’installer dans ce village le 31 janvier 1976, c’était un samedi. Nous avions fait le déménagement et le lundi jour de la chandeleur la neige est tombée. Le bus était bloqué par les congères……

Il a neigé jusque 14 heures nous avons eu 18 cms.

lundi perdu ou journée des parjurés.

Cette coutume remonte à la révolution. On appelait journée perdu le lundi qui suivait le jour de l’Epiphanie en Wallonie, plus précisément dans la région de TOURNAI, parce qu’on ne travaillait pas et comme la journée n’était rémunéré pas rémunérée on faisait quand même maigre. Mais cette journée était également appelée journée des parjurés. Parce que ce jour-là le tribunal était installé dans chaque ville et village. Les personnes dénonçaient à tort les personnes qu’ils avaient dans le nez ou se parjuraient s’ils avaient vu quelque chose.

On y cuisinait le lapin à la moutarde. On faisait revenir du lard gras puis le lapin fariné ensuite les oignons. On sortait le tout, on faisait une liaison avec de la farine de maïs et du vinaigre on remettait le lapin avec de la moutarde et on mouillait avec de l’eau.

On accompagnait ce plat avec une salade. On faisait cuire deux beaux oignons avec la pelure dans le four. Quand ils étaient cuits, on les coupait en petit morceaux. On faisait un assaisonnement normal. On râpait un chou rouge, on mettait de la salade de mâche, des pommes en dés.

On jouait au jeu du serviteur (par 3). On mettait des papiers dans un chapeau : le roi, le fou du roi et le serviteur. Chacun tirait son papier. On servait trois verres de gnôle après l’ordre du roi, le fou du roi noircissait un bouchon et grimait le visage du serviteur qui avait rempli les verres bien sûr (tout le monde avait son rôle). Ils faisaient le tour du village ou de la ville avec tous les autres des maisons. En rentrant ils mangeaient la galette des rois qu’ils n’avaient pas mangée ce jour là.

Voilà une bonne coutume…..

Soutien à la manifestation de ce dimanche 11 janvier 2015

Ne pouvant pas aller à Lille pour manifester mon soutien aux familles des victimes et mon combat contre la montée du terrorisme en France j’ai affiché mon soutien à ma fenêtre. (Habitant au dessus d’un cabinet médical je ne peux pas afficher à l’extérieur mais ça se voit.

CHARLIE

jeudi à 12 heures je suis allé sonner le glas à l’église pour une demie heure de recueillement. Nous étions peu à cause du peu de temps que j’ai eu pour prévenir les personnes. Le Maire du village est venu se joindre à la communauté catholique.

voici le sanctuaire éclairé de veilleuses

20150108_115310

UNION NATIONALE

10906480_10152989307829643_8880610551432710019_n

JE SUIS GAULLISTE, CHRETIEN PRATIQUANT, MAIS AUJOURD’HUI JE TIENS LA MAIN DE TOUT LE MONDE QU’IL SOIT DE GAUCHE, DE DROITE, ISRAËLITE, MUSULMAN, NON CROYANT, CAR C’EST DANS MA CHAIR, QU’AUJOURD’HUI, J’AI ETE MEURTRI AVEC CET ATTENTAT AUPRES DE CHARLIE HEBDO ORGANE DE PRESSE; MA FAMILLE A ETE ENGAGE DANS LES FORCES DE RESISTANCE (FFI) DEVANT L’ENNEMI LORS DE LA DERNIERE GUERRE. PERSONNE N’A SU LES MUSELER. DONC JE NE ME TAIRAI PAS AUJOURD’HUI. COMBATTONS ENSEMBLE LES INTEGRISTES DE N’IMPORTE QUELLE RELIGION.

A QUAND L’UNION NATIONALE COMBATTONS LE MEME ENNEMI